Marchés et économie

Au-dessus de la mêlée : Miser sur l'objectif ultime

Au-dessus de la mêlée : Miser sur l'objectif ultime
Points importants à retenir
Est-ce le temps d'une pause?
1

C’est la première fois que la Réserve fédérale américaine continue de resserrer la politique monétaire après un accident dans le secteur des services financiers.

Taux des bons du Trésor
2

Le taux des bons du Trésor américain à 1 mois a monté en flèche car les craintes de défaut de paiement liées au plafond de la dette ont augmenté.

Dans l’attente du jour X
3

Si les négociations sur le plafond de la dette s’étirent au-delà du jour X, on s’attend à ce que le Trésor américain priorise les prestations de sécurité sociale et le remboursement de la dette.

Ces marchés qui fluctuent très peu me font penser à un match de tennis serré.1 L’impasse sur le plafond de la dette équivaut à l’avantage contre, le creux de l’indice du secteur manufacturier2 à l’égalité et le ralentissement de l’inflation3 à l’avantage pour.

Je comprends qu’il est difficile d’aimer ce genre de marchés qui nous tiennent en haleine. Heureusement, j’ai découvert que perdre un jeu âprement disputé ne signifie pas nécessairement que je vais perdre le set ou le match. Les jeux serrés épuisent souvent l’adversaire, tout comme, à mon avis, la baisse de l’inflation épuisera les vendeurs à découvert.

À court terme, les marchés risquent de perdre le terrain gagné depuis le début de 2023 en raison du ralentissement de l’économie, mais je ne suis pas porté à me concentrer uniquement sur un jeu. L’histoire nous a appris que les marchés ont tendance à bien se comporter dans les années qui suivent un pic d’inflation et la fin d’un cycle de resserrement de la politique monétaire.4 Je vais rester fort mentalement et me concentrer sur l’objectif ultime. Je veux me préparer à gagner le set et le match.

Une stratégie qui mise sur la simplicité

Commençons par répondre à trois questions simples.

1. À quelle étape du cycle du marché américain en sommes-nous?

Les repères de la fin du cycle sont là (resserrement de la politique monétaire, resserrement des conditions de crédit des banques, accidents dans le secteur des services financiers), mais ce n’est pas une surprise pour les marchés. Les investisseurs parlent d’une récession aux États-Unis depuis 18 mois! Examinons la situation sous un autre angle. Ce sont aussi les points de repère de l'amorce d'un nouveau cycle.

2. Que nous dit le marché sur l'orientation de l'économie américaine?

Le marché continue de signaler un ralentissement de la croissance économique aux États-Unis. Dans l’ensemble, les actions et les obligations de qualité supérieure surclassent les autres catégories d’actifs depuis la mi-février.5

3. Comment la Fed réagira-t-elle?

Nous croyons que le resserrement de la politique monétaire est terminé (ou tire à sa fin)!

À notre point de vue, il faut se concentrer sur les actions et les obligations de qualité supérieure tandis que l’économie américaine ralentit, mais il ne faut pas perdre de vue les indications qui sont envoyées aux marchés et qui signalent peut-être une reprise économique.

C’est peut-être un biais de confirmation, mais…

… il est temps pour la Réserve fédérale américaine (Fed) de marquer une pause. Par le passé, la Fed a fait une pause ou assoupli sa politique monétaire lorsqu’un choc financier est survenu. C’est la première fois que la Fed continue de resserrer sa politique monétaire après un accident dans le secteur des services financiers.6

Taux des fonds fédéraux et crises financières

Source : Réserve fédérale américaine, 30/04/2023

J’aimerais téléphoner à un ami

Vous avez peut-être remarqué que le taux des bons du Trésor américain à 1 mois a monté en flèche à mesure que les craintes de défaut de paiement liées au plafond de la dette américaine ont augmenté.7 On m'a demandé si cela a incité les gestionnaires de portefeuille d'Invesco à modifier leur façon de faire. J'ai posé la question à Matt Brill, chef des titres à revenu fixe de bonne qualité d’Invesco Fixed Income. Voici sa réponse:

« Tous les bons du Trésor arrivant à échéance avant le 1er juin se négocient à prime. Quant à ceux qui arriveront à échéance entre le début de juin et en juillet, ce sont leurs taux qui augmentent. En effet, les investisseurs cherchent à éviter les obligations qui arrivent à échéance en juin parce qu’ils ne recevront pas de paiements de coupons si le gouvernement n’est pas en mesure de payer ses factures. Les investisseurs récupéreraient probablement leur principal une fois le plafond de la dette relevé, mais il y aurait un coût, puisque ces titres ne généreraient pas de revenus pendant cette période.

Quant à nous, nous avions des bons du Trésor qui arrivaient à échéance à la mi-mai. Normalement, nous les aurions renouvelés jusqu’à la mi-juin mais, cette année, nous avons décidé de prolonger leur échéance jusqu’en avril 2024 parce que nous ne voulons prendre aucun risque qu’ils arrivent à échéance au cours d’une période pendant laquelle le Trésor ne paiera pas d’intérêts sur les obligations. Nous croyons qu’un an est plus que suffisant pour que le Congrès ait le temps de régler la question. »

Du moins, nous l’espérons!

Automatiser mon travail?

Chaque mois, je pose une question à ChatGPT, robot conversationnel qui a recours à l’intelligence artificielle (IA), et j’évalue sa réponse.

Q : Comment se comportent les marchés boursiers en période de récession?

R : Voici quelques tendances générales souvent observées lors d’une récession :

  1. Repli initial : Au début d’une récession, les cours boursiers ont tendance à baisser car les investisseurs se montrent plus prudents à l’égard des perspectives économiques.
  2. Rendements des divers secteurs d’activité : Certains secteurs, comme les biens de consommation de base, les services aux collectivités et les soins de santé, ont tendance à être plus résilients parce qu’ils procurent des biens ou des services essentiels.
  3. Occasions de placement à long terme : Les récessions peuvent procurer de bonnes occasions de placement à long terme aux investisseurs. Les replis boursiers peuvent être considérés comme de bons moments pour acheter des actions à prix réduit, dans la mesure où on anticipe une reprise.

Bien joué, ChatGPT. J'aime particulièrement la réponse numéro 3.

Vu que vous avez posé la question

Voici une question que j’ai esquivée récemment : « Vous avez dit que les actions américaines ont tendance à bien se comporter au cours des années qui suivent un pic d’inflation. Comment pouvez-vous être si sûr que l’inflation a plafonné aux États-Unis, alors que la médiane de l’indice des prix à la consommation est toujours à 6,95 %, en baisse par rapport à 7,2 %,8 et que le sommet cyclique n’a été atteint qu’à la plus récente lecture? »

Premièrement, je crois qu’il est préférable que les investisseurs choisissent eux-mêmes leurs critères d’évaluation de l’état de l’économie et qu’ils s’en tiennent à cela. Passer d’un critère à un autre (par exemple, passer de l’indice des prix à la consommation à l’indice des prix à la consommation de base, puis à la médiane de l’indice des prix à la consommation et à l’indice des prix à la consommation de base excluant le logement et, pour finir, à l’indice des dépenses de consommation personnelle de base) n’est généralement pas utile.

L’histoire nous a appris que la médiane de l’indice des prix à la consommation (le taux d’inflation de la composante dont le poids des dépenses se situe dans le 50e centile des variations de prix) a toujours tendance à baisser à mesure que l’indice des prix à la consommation diminue. Il n’a jamais augmenté, pas une seule fois.9

L’un ne va pas sans l’autre. Je le répète, il vaut mieux choisir un indice général des prix à la consommation et toujours s’y fier!

Conversations sur les marchés

Jennifer Flitton, chef des affaires gouvernementales américaines d’Invesco, a participé au plus récent épisode de Conversations sur les marchés au cours duquel elle nous a donné son opinion sur l’impasse sur le plafond de la dette américaine au Congrès.

Voici quelques-unes des réflexions de Jen :

  • Ne soyez pas étonnés si les négociations vont jusqu’au jour X ou même quelques jours plus tard.
  • On s’attend à ce que, si les négociations vont au-delà du jour X, le Trésor américain priorise les dépenses, en plaçant des postes tels que la sécurité sociale et le remboursement de la dette avant les autres.
  • Dans le cadre de cet accord, l’Administration Biden et les démocrates conviendront de futurs plafonds budgétaires en échange du relèvement du plafond de la dette.
  • Enfin (parce qu’il fallait demander), il n’est pas trop tôt pour penser aux élections de 2024, mais il est trop tôt pour faire des pronostics.

J’ai été réconforté par la conviction de Jen, qui m’a assuré que le plafond de la dette sera relevé et que « les conséquences désastreuses » dont les médias ne cessent de nous parler ne se produiront pas. Espérons que nous pourrons tous pousser un soupir de soulagement, du moins jusqu’à la prochaine fois que les États-Unis approcheront du plafond de la dette.

Cliquez ici pour écouter cet épisode

Sur la route

Mon voyage à Raleigh, en Caroline du Nord, n’a pas été de tout repos, mais la leçon que j’en tire est un bon rappel pour les investisseurs. Mon vol a été retardé. J’ai appelé la compagnie aérienne et j’ai changé pour un vol plus tard. Évidemment, peu de temps après, le premier vol a obtenu l’autorisation de décoller, mais je venais de céder ma place. Mon biais d’action, ou ma préférence à agir plutôt que de ne rien faire, avait été activé. Et, comme d’habitude, ça ne m’a pas réussi. Ce n’est pas différent de ceux qui essaient de synchroniser leurs opérations avec le marché; ça joue rarement en leur faveur.

Les leçons de mon père

Ce mois-ci, j’ai pensé conclure avec une nouvelle catégorie en l’honneur de la fête des Pères. Une fois, j’ai écrit un billet de blogue sur les leçons que j’ai apprises quand mon père a gagné 10 000 $ à la loterie vers 1986, et c’est mon commentaire qui a été le plus lu. (Je vous invite à le lire sur mon profil LinkedIn.) Pourquoi ne pas revenir à la source et j’ai nommé le puits de Bob Levitt.

Mon père a fait une belle carrière dans le domaine du commerce de détail. Malheureusement, il a perdu son emploi pendant la récession de 1991, l’année où ma sœur est entrée à l’université. Incapable de trouver immédiatement un emploi dans la région de New York, il a accepté un emploi dans le Massachusetts et a fait des allers-retours pendant toute l’année. Quand on lui a demandé pourquoi nous n’avions pas déménagé, il a répondu : « Je ne voulais pas que mon malheur perturbe la famille ». Quand on lui a demandé s’il était nerveux à l’idée de payer nos études, il a répondu : « Bien sûr, mais j’ai toujours vécu selon mes moyens ».

Voici les deux éléments que j’ai retenus de cet événement :

  • Faites ce qu’il faut pour votre famille.
  • Gardez-vous toujours un petit coussin!

Bonne fête des Pères à tous les papas prêts à décrocher la Lune pour le bien de leur famille!

 

Notes de bas de page

  • 1

    Source : Bloomberg, 16/05/2023. Résultats basés sur le rendement de l'indice S&P 500 (+0,29 %) du 01/02/2023 au 16/05/2023.

  • 2

    Source : Institute for Supply Management, 30/04/2023. Repose sur l'indice manufacturier de l’ISM.

  • 3

    Source : U.S. Bureau of Labor Statistics, 30/04/2023. Repose sur la variation sur 12 mois en pourcentage de l’indice des prix à la consommation.

  • 4

    Sources : U.S. Bureau of Labor Statistics et Bloomberg, L.P., 03/05/2023, représenté par l'indice S&P 500 sur les périodes de 1 et 2 ans qui ont suivi les pics d'inflation de février 1970, de décembre 1974, de mars 1980, de décembre 1990 et de juillet 2008.

  • 5

    Source : Bloomberg, 16/05/2023. Résultats basés sur le rendement de l'indice S&P 500 (-0,50 %) et de l'indice Bloomberg US Aggregate Bond (+1,56 %) du 15/02/2023 au 16/05/2023.

  • 6

    Source : Réserve fédérale américaine, 30/04/2023.

  • 7

    Source : Bloomberg, 16/05/2023.

  • 8

    Source : Banque de réserve fédérale de Cleveland, avril 2023.

  • 9

    Source : Réserve fédérale américaine, 30/04/2023. Selon l'indice des prix à la consommation et la médiane de l'indice des prix à la consommation de 1982 à avril 2023.