Woman staring through the glass window
Actions mondiales

Choix. Croissance. Diversification.

Découvrez les vastes stratégies mondiales d’actions d’Invesco

Équipes des actions mondiales d’Invesco

Stratégie mondiale d’actions Sélect Invesco

Une équipe qui gère des portefeuilles fondés sur une analyse ascendante de titres très prometteurs dans le but d’obtenir un rendement nettement supérieur sur un cycle de marché.1

En savoir plus
Placeholder

Global Equity insights

Transcription

Bonjour, je suis Kimberley West.  Je suis gestionnaire de portefeuille principale côté clients pour l’équipe des actions Sélect, composée de neuf investisseurs chevronnés qui investissent sur les marchés boursiers mondiaux.

Aujourd’hui, j’ai pensé vous parler des occasions que notre équipe trouve intéressantes en 2022. Je commencerai par la Chine.  L’année dernière a été extrêmement difficile pour ce pays, et les actions se négocient donc en deçà des fourchettes historiques.

La conjoncture chinoise a été dictée en 2021 par une réglementation généralisée, par le ralentissement de l’économie qui, selon moi, s’explique notamment par la politique de tolérance zéro à l’égard de la COVID et le contexte réglementaire, par les préoccupations à l’égard du marché immobilier et par les problèmes liés au réseau électrique découlant de la décision des autorités de réduire la production de charbon. Le marché s’est donc avéré très difficile en 2021, ce qui donne lieu en 2022 à des évaluations extrêmement faibles pour des entreprises qui, à notre avis, sont de grande qualité. Nous estimons que bon nombre des difficultés de l’an dernier se transformeront sans doute en facteurs favorables cette année, car le gouvernement a clairement indiqué que sa principale priorité était de soutenir l’économie. Contrairement à la plupart des pays qui laissent entrevoir des hausses des taux d’intérêt, la Chine réduit effectivement les siens et soutient son marché immobilier.

Un autre facteur qui nous semble intéressant et dont nous tirons parti est la volatilité. Nous avons constaté une forte rotation hors des sociétés de croissance au profit des titres cycliques. Cette rotation a commencé en novembre, en réaction à la politique monétaire et non aux préoccupations quant à la croissance. Historiquement, lorsque les taux augmentent, on constate une contraction des ratios des entreprises à forte croissance, car les investisseurs commencent à tenir compte de la croissance future.

Un certain nombre d’entreprises ont déjà dégagé des résultats supérieurs aux attentes et le cours de leur titre a rebondi. Nous profitons donc de cette volatilité à court terme pour investir dans ce que nous considérons comme d’excellentes occasions de placement à long terme dans des entreprises de grande qualité.

Enfin, nous trouvons que le Japon offre des occasions vraiment intéressantes.  Les investisseurs ont du mal à trouver des occasions de placement au Japon, compte tenu des tendances démographiques à long terme et de l’endettement élevé. Primo, comme la population vieillit, les entreprises qui peuvent contribuer à une meilleure productivité devraient en profiter. Secundo, le Japon a pris du retard en ce qui a trait à ses investissements dans les technologies. Le gouvernement est donc déterminé à aider les entreprises technologiques à prendre de l’expansion. Tertio, je dirais que les autorités se concentrent beaucoup sur le tourisme.

Ce qu’il faut retenir, c’est que nos placements s’inspirent d’une perspective fondamentale microéconomique à long terme.  Nous recherchons des entreprises en croissance de grande qualité et entendons souvent profiter de ce que nous voyons comme de la volatilité à court terme sur le marché pour effectuer des placements à long terme.

 

Information

Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des honoraires de gestion et autres frais. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement à venir. Veuillez lire le prospectus simplifié avant de faire un placement. Des exemplaires sont disponibles auprès d’Invesco Canada Ltée. Les opinions exprimées dans ce document sont celles du présentateur; elles sont fondées sur les conditions de marché actuelles et peuvent changer sans préavis. Ces opinions peuvent différer de celles des autres spécialistes des placements d’Invesco.

Les déclarations prospectives ne garantissent pas le rendement. Elles comportent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Même si ces énoncés sont fondés sur des hypothèses considérées comme étant raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne différeront pas substantiellement de nos prévisions.

Le présent document ne constitue pas une recommandation d’une stratégie ou d’un produit de placement destinés à un investisseur en particulier. L’investisseur devrait consulter un spécialiste des placements avant de prendre une décision de placement. Les renseignements présentés et les opinions exprimées ne constituent pas un conseil ou une recommandation ni une offre d’achat ou de vente d’un titre de placement.

La vidéo a été enregistrée le 14 février 2022, les vues et les marchés peuvent avoir changé depuis la date d'enregistrement. Kimberley West est gestionnaire principale de portefeuilles de clients pour l’équipe des actions Sélect. La principale fonction du gestionnaire de portefeuilles de clients consiste à représenter l’équipe de placement sur le marché et à contribuer à la gestion. Le gestionnaire de portefeuilles de clients n’assure pas la gestion des actifs du fonds.

InvescoMD et toutes les marques de commerce afférentes sont des marques de commerce d’Invesco Holding Company Limited utilisées aux termes d’une licence.

Invesco est une dénomination sociale enregistrée d’Invesco Canada Ltée.

© Invesco Canada Ltée, 2022

Date de l’enregistrement : le 14 février 2022          NA2020889

invesco.ca

Invesco Canada Ltée

120, rue Bloor Est, bureau 700

Toronto (Ontario)  M4W 1B7, Canada

Transcription

Je m’appelle Neeraj Khosla et je suis généraliste pour la Stratégie mondiale d’actions Sélect Invesco. Mon travail porte sur les actions des marchés émergents, plus particulièrement celles d’Asie du Sud-Est, de l’Inde et de l’Afrique subsaharienne.

J’ai grandi en Inde et je comprends très bien la culture locale ainsi que le contexte politique et économique. De plus, au fil des ans, j’ai établi un solide réseau professionnel et social et tissé des liens avec des gens du domaine qui m’ont permis d’acquérir une perspective unique des sociétés, des secteurs, du cadre réglementaire et des concurrents qui exercent leurs activités dans le pays. L’Inde se distingue de la plupart des pays émergents par la forte croissance de son PIB, qui s’est maintenue au-dessus de 6,5 % pendant la majeure partie de la dernière décennie.

Au cours des cinq dernières années, la situation macroéconomique de l’Inde s’est progressivement améliorée, portée par des réformes mises en place par le gouvernement pour corriger son problème récurrent de déficits de la balance des paiements courants et budgétaire. Le gouvernement a également adopté des réformes pour stimuler l’investissement étranger direct au pays et simplifier les affaires. En outre, les politiques monétaires et budgétaires de l’Inde sont désormais plus prudentes et se concentrent davantage sur la qualité de la croissance plutôt que sur le rythme de la croissance. Malgré le ralentissement de la croissance économique de l’Inde observé au cours des cinq dernières années sous l’effet d’un certain nombre de facteurs comme la démonétisation en 2016, l’introduction d’une taxe sur les produits et services en 2017, la crise de liquidité de 2018 et la COVID-19 en 2020, l’économie de l’Inde est sur la voie de la reprise et l’Inde l’une des grandes économies les plus dynamiques au monde. Notre optimisme repose sur le fait que l’Inde bénéficie d’une population très nombreuse de plus de 1,3 milliard de personnes, d’un profil démographique très favorable (64 % des habitants sont en âge de travailler) et d’une urbanisation rapide. Sa classe moyenne est une des plus importantes au monde (300 à 350 millions de personnes environ) et ce nombre devrait augmenter de 500 millions de personnes de plus d’ici à 2030, sous l’effet de la forte croissance économique attendue au cours de la prochaine décennie.

Tous ces facteurs devraient donner lieu à des investissements importants dans les infrastructures, à la création d’emplois, à la modernisation des services aux consommateurs, à la croissance de la consommation et à la mobilisation de l’épargne, ainsi qu’à l’amélioration de la littératie financière. Autant de facteurs qui devraient accroître les flux d’épargne dans des produits comme les fonds communs de placement, l’assurance et les dépôts bancaires.

Compte tenu de l’existence de ces moteurs de croissance structurels et de l’augmentation du pouvoir des consommateurs, il n’y a rien d’étonnant à ce que les secteurs de la consommation et des services financiers représentent près de 50 % du marché boursier indien. Nous effectuons beaucoup de recherches dans ces deux secteurs. Les secteurs de la consommation et des services financiers comprennent un certain nombre de sociétés de grande qualité assorties d’avantages concurrentiels importants, qui affichent un excellent ratio de conversion de leurs flux de trésorerie disponibles, génèrent un rendement élevé du capital investi et possèdent de bonnes équipes de direction.

Toutefois, malgré un solide potentiel de croissance, l’Inde présente toujours une pondération modeste au sein de notre Stratégie de marchés émergents Sélect Invesco, principalement parce que les sociétés qui nous plaisent dans ce pays présentent des évaluations plutôt élevées. Ces primes d’évaluation s’expliquent notamment par la très longue période de croissance qui attend ces entreprises de même que par la solidité de leurs dirigeants qui leur valent la confiance des investisseurs depuis plusieurs dizaines d’années.

L’ampleur des niveaux d’évaluation s’explique également par le manque d’occasions de placement, en particulier dans les secteurs de la nouvelle économie, comme les services de communication. Il sera intéressant de voir si la prime d’évaluation de certaines des sociétés de consommation diminuera, lorsque les sociétés de la nouvelle économie seront admises en bourse au cours des prochains mois.

L’Inde a connu une vague de PAPE ces derniers temps, et un certain nombre d’entreprises du secteur des technologies axées sur la consommation feront leur entrée en bourse au cours des prochains mois. Nous effectuons actuellement des recherches sur certaines de ces sociétés, mais nous ne participerons pas à tout prix à cette frénésie de PAPE; nous continuons de faire preuve de rigueur et d’investir de façon sélective dans des sociétés offrant une croissance de grande qualité, des avantages concurrentiels durables et des évaluations raisonnables.

 

Sources supplémentaires

“India demographics and middle-class population”, Bain and Company, Octobre 2020

Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi et des honoraires de gestion. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement à venir. Veuillez lire le prospectus simplifié avant de faire un placement. Vous pouvez en obtenir un exemplaire auprès d’Invesco Canada Ltée.

Les opinions exprimées dans ce document sont celles d’Neeraj Khosla au moment de la publication; elles sont fondées sur les conditions de marché actuelles et peuvent changer sans préavis. Ces opinions peuvent différer de celles des autres spécialistes des placements d’Invesco. Rien ne garantit que ces opinions se révéleront exactes.

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne garantissent pas le rendement. Elles comportent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Même si ces énoncés sont fondés sur des hypothèses considérées comme étant raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne différeront pas substantiellement des prévisions. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Les renseignements présentés et les opinions exprimées ne constituent pas un conseil ou une recommandation ni une offre d’achat ou de vente d’un titre de placement.

Le présent courriel a été envoyé au nom d’Invesco Canada Ltée :

120, rue Bloor Est, bureau 700, Toronto (Ontario)  M4W 1B7

www.invesco.ca

Si vous ne souhaitez plus recevoir de courriels de marketing à l’avenir, veuillez répondre DÉSABONNEMENT.

Publié le 15 octobre 2021 NA8878

InvescoMD et toutes les marques de commerce afférentes sont des marques de commerce d’Invesco Holding Company Ltd utilisées aux termes d’une licence.

© Invesco Canada Ltée, 2021. Tous droits réservés.

Transcription

Je m’appelle Natsuko Douglas. Je suis responsable des actions japonaises au sein de l’équipe des actions Sélect d’Invesco.

J’ai plus de 15 ans d’expérience dans la recherche de sociétés japonaises de grande qualité et je travaille à Tokyo.

La recherche sur le terrain est un élément essentiel de notre processus.

Le fait d’être au Japon m’aide à acquérir des connaissances uniques.

Le Japon est un endroit intéressant pour trouver des sociétés de grande qualité ayant un fort potentiel de croissance, malgré de piètres indicateurs macroéconomiques.

Le contexte macroéconomique n’est pas convaincant, comme en témoignent l’endettement croissant du gouvernement et le déclin de la population (qui vieillit aussi).

Le ministère des Finances a annoncé que la dette avait atteint 11 billions de dollars américains en mars 2021, un sommet record.

Parmi les principaux pays développés, le Japon a été le pire pays en ce qui a trait au ratio dette publique brute/PIB.

Cela signifie également que chaque Japonais a près de 90 000 $ US de dettes.

La population du Japon a atteint son sommet en 2008 et diminue depuis.

Environ 30 % de la population a plus de 65 ans.

Cela dit, certaines entreprises peuvent profiter de ces facteurs macroéconomiques décourageants.

Par exemple, le déclin de la population active favorise les sociétés qui offrent des services ou des produits permettant d’améliorer la productivité.

Nous croyons que les TI constituent un segment intéressant, car elles permettent de régler ces problèmes.

Le Japon a été lent à adopter les technologies de l’information et souffre d’un sous-investissement dans ce secteur par rapport aux États-Unis.

La valeur des placements dans les TIC en 2018 a été légèrement inférieure à celle de 2008 au Japon.

Les investissements dans les TIC aux États-Unis ont augmenté de 72 % au cours de la même période.

Le segment des TI a une forte marge de croissance, car le Japon tente de rattraper les États-Unis.

La numérisation s’est accélérée depuis 2018, lorsque le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie a également établi une ligne directrice pour la transformation numérique.

Auparavant, les investissements dans les TI étaient axés sur les systèmes de base, mais de nouveaux marchés et de nouvelles demandes pour les TI ont émergé parce que les entreprises ont commencé à dépenser des budgets de numérisation dans des domaines où les TI n’étaient pas utilisées.

De plus, le gouvernement japonais continue de promouvoir la numérisation de façon proactive – la « Digital Agency » a été créée le 1er septembre 2021 pour promouvoir davantage la numérisation.

Il existe de nombreuses sociétés de grande qualité qui génèrent de solides flux de trésorerie disponibles, un rendement élevé du capital investi et de bonnes équipes de direction dans ce segment.

C’est l’un des domaines sur lesquels nous nous concentrons.

La population japonaise diminue, mais le nombre de visiteurs étrangers au Japon augmente.

Ce nombre a ralenti en raison de la COVID-19, mais devrait continuer de croître une fois que le virus sera maîtrisé. Le gouvernement japonais vise à augmenter le nombre de visiteurs au Japon à 60 millions en 2030, soit près de deux fois plus qu’en 2019.

Avec une population de 120 millions d’habitants, cela équivaudrait à une augmentation d’environ 50 % de la population.

Le gouvernement a pour objectif que les touristes étrangers dépensent 15 billions de yens japonais en 2030, comparativement à 4,8 billions en 2019.

Les détaillants qui réussissent à attirer des touristes étrangers peuvent croître au fur et à mesure que le nombre de visiteurs étrangers au Japon augmente.

Les idées de croissance ne manquent pas au Japon.

Vous pouvez accroître vos activités en créant de nouveaux modèles d’affaires au Japon.

Les nouvelles technologies, comme la 5G et les véhicules électriques, augmentent la demande d’appareils et de services électroniques.

Les sociétés mondiales peuvent poursuivre leur croissance à mesure que les économies émergentes progressent.

Les grands acteurs nationaux peuvent poursuivre aussi leur croissance grâce à la consolidation dans un contexte de contraction des marchés.

Le Japon est sous-évalué par rapport à d’autres régions.

Nous pensons que les perspectives macroéconomiques dissuasives en sont une des raisons.

Cela dit, il n’en existe pas moins de nombreuses occasions intéressantes, pour autant qu’on creuse un peu pour les trouver.

Il est vrai que les titres de certains secteurs du Japon se négocient avec des primes d’évaluation.

Toutefois, même ces titres sont sous-évalués par rapport à leurs homologues mondiaux.

Nous avons passé beaucoup de temps à découvrir ces occasions et nous continuerons de le faire à l’avenir.

 

Sources supplémentaires

“National debt, maximum at 1216 trillion yen” the Nikkei Newspaper, 11 May 2021, https://www.nikkei.com/article/DGKKZO71727070Q1A510C2EP0000

“General Government Gross Debt” International Monetary Fund, 2021, https://www.imf.org/external/datamapper/GGXWDG_NGDP@WEO/OEMDC/ADVEC/WEOWORLD

“Declining population, declining birthrate and aging population” Statistics Bureau of Japan, 1 October 2021, https://www.stat.go.jp/data/topics/topi1191.html

“Elderly people in Japan from the viewpoint of statistics” Statistics Bureau of Japan, Ministry of Internal Affairs and Communications 20 September 2021, https://www.stat.go.jp/data/topics/pdf/topics126.pdf

“Gamo Secretary's interview summary” Japan Tourism Agency, 20 January 2021, https://www.mlit.go.jp/kankocho/page01_000645.html

Japan IT Services Data, Japan Ministry of International affairs and Communications with Goldman Sachs Japan Co. Ltd analysis, 23 June, 2021

Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi et des honoraires de gestion. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement à venir. Veuillez lire le prospectus simplifié avant de faire un placement. Vous pouvez en obtenir un exemplaire auprès d’Invesco Canada Ltée.

Les opinions exprimées dans ce document sont celles d’Neeraj Khosla au moment de la publication; elles sont fondées sur les conditions de marché actuelles et peuvent changer sans préavis. Ces opinions peuvent différer de celles des autres spécialistes des placements d’Invesco. Rien ne garantit que ces opinions se révéleront exactes.

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne garantissent pas le rendement. Elles comportent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Même si ces énoncés sont fondés sur des hypothèses considérées comme étant raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne différeront pas substantiellement des prévisions. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Les renseignements présentés et les opinions exprimées ne constituent pas un conseil ou une recommandation ni une offre d’achat ou de vente d’un titre de placement.

Le présent courriel a été envoyé au nom d’Invesco Canada Ltée :

120, rue Bloor Est, bureau 700, Toronto (Ontario)  M4W 1B7

www.invesco.ca

Si vous ne souhaitez plus recevoir de courriels de marketing à l’avenir, veuillez répondre DÉSABONNEMENT.

Publié le 7 octobre 2021 NA8980

InvescoMD et toutes les marques de commerce afférentes sont des marques de commerce d’Invesco Holding Company Ltd utilisées aux termes d’une licence.

© Invesco Canada Ltée, 2021. Tous droits réservés.

Transcription

Je m’appelle Andrew Herron et je travaille au sein de l’équipe du Fonds mondial d’actions Sélect Invesco, à Hong Kong, en Chine, où je suis responsable des marchés nord-asiatiques pour nos produits des marchés développés et émergents.

Comme partout ailleurs dans le monde, la Chine a connu une période sans précédent lors des 24 derniers mois. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la première grande pandémie depuis l’ère de la mondialisation et, plus récemment, une série de nouveaux règlements touchant les secteurs de la technologie et de l’éducation, ainsi que des préoccupations renouvelées dans le secteur des promoteurs immobiliers ont suscité de nombreuses questions et inquiétudes chez les investisseurs.

Si l’on ignore la récente volatilité qu’a connue le marché chinois, on voit qu’il s’agit toujours de l’un des marchés les plus intéressants pour les placements à long terme.

La transition démographique de la Chine vers une société vieillissante suscite des inquiétudes à l’égard de difficultés macroéconomiques, mais on décèle des occasions évidentes. Tout d’abord, les investissements dans la productivité devraient permettre compenser les difficultés liées à l’amenuisement de la main-d’œuvre. Le Japon a suivi une trajectoire similaire au cours des vingt dernières années, grâce à d’importantes innovations sur le plan de l’automatisation et d’autres technologies. En Chine, nous considérons que l’évolution de l’intelligence artificielle et de l’Internet des objets est un thème particulièrement important en ce qui concerne le secteur des semi-conducteurs, qui bénéficie d’un grand soutien politique.

Le vieillissement de la société et la croissance de la classe moyenne exigent également un système financier plus sophistiqué et de meilleurs produits d’épargne afin de permettre aux travailleurs de se préparer à la retraite. [01:13] Au cours des prochaines années, nous prévoyons assister à une croissance soutenue de l’assurance vie, des rentes et d’autres produits connexes, ainsi qu’à des réformes des marchés financiers.

Le marché immobilier en Chine a suscité beaucoup de questions et d’inquiétudes chez les clients. Oui, certains promoteurs ont éprouvé des difficultés financières, mais cette situation reflète surtout leur gestion imprudente du capital et leurs niveaux d’endettement particulièrement élevés. Nous estimons que les organismes de réglementation gouvernementaux comprennent bien ces risques et qu’ils demeurent maîtrisés, mais nous continuons de suivre la situation de près. [01:38] Les mesures de resserrement des dix dernières années ont fait en sorte que les propriétaires chinois disposent d’une bonne quantité de capitaux propres. Nous n’avons pas constaté de retour des prêts hypothécaires à haut risque, comme c’était le cas durant la crise financière mondiale. Au fur et à mesure que le pays se développe, l’urbanisation entraîne également une augmentation de la demande de logements, de sorte que nous ne craignons pas de fragilité généralisée sur le marché.

 

Sources supplémentaires

Un placement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des commissions, des commissions de suivi et des honoraires de gestion. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement à venir. Veuillez lire le prospectus simplifié avant de faire un placement. Vous pouvez en obtenir un exemplaire auprès d’Invesco Canada Ltée.

Les opinions exprimées dans ce document sont celles d’Andrew Herron au moment de la publication; elles sont fondées sur les conditions de marché actuelles et peuvent changer sans préavis. Ces opinions peuvent différer de celles des autres spécialistes des placements d’Invesco. Rien ne garantit que ces opinions se révéleront exactes.

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne garantissent pas le rendement. Elles comportent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Même si ces énoncés sont fondés sur des hypothèses considérées comme étant raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne différeront pas substantiellement des prévisions. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Les renseignements présentés et les opinions exprimées ne constituent pas un conseil ou une recommandation ni une offre d’achat ou de vente d’un titre de placement.

Le présent courriel a été envoyé au nom d’Invesco Canada Ltée :

120, rue Bloor Est, bureau 700, Toronto (Ontario)  M4W 1B7

www.invesco.ca

Si vous ne souhaitez plus recevoir de courriels de marketing à l’avenir, veuillez répondre DÉSABONNEMENT.

Publié le 3 octobre 2021 NA8880

InvescoMD et toutes les marques de commerce afférentes sont des marques de commerce d’Invesco Holding Company Ltd utilisées aux termes d’une licence.

© Invesco Canada Ltée, 2021. Tous droits réservés.

Notes de bas de page

  • 1

    Le cycle du marché désigne le passage d’une période de forte performance du marché (hausse), à une période de faible performance (baisse), puis au retour à un marché haussier.

  • 2

    Une société qui génère une croissance s’entend d’une entreprise qui produit un rendement du capital investi historique intéressant.

  • 3

    Les gestionnaires de portefeuille font partie d’Invesco Advisers, Inc., société affiliée à Invesco Canada Ltée, et du sous-conseiller des fonds qu’il gère.

  • 4

    Jeff Feng relève d’IHKL, société affiliée à Invesco Canada Ltée, et du sous-conseiller des fonds qu’il gère.

  • 5

    Environnemental, social et de gouvernance.